Accueil | Plan du site | Catalogue | FAQ | Recherche | Bloc-notes | Infolettre | Contact | Points de vente | Objets dérivés | Appels à textes


[recto] [verso]
Les Mondes perdus de Clark Ashton Smith, essai de Jean Marigny.
Épuisé.

Les nouvelles de Clark Ashton Smith (1893-1961) s'organisent pour la plupart en cycles et elles ont pour théâtre des contrées imaginaires qui peuvent être soit des continents disparus appartenant au patrimoine imaginaire de l'humanité comme l'Atlantide, l'Hyperborée, ou la Lémurie, soit des contrées qu'il a totalement imaginées comme Averoigne, cette étrange province qu'il situe au coeur de la France médiévale et dont il a calqué le nom sur celui de la province d'Auvergne, soit un continent du futur comme Zothique, soit encore de lointaines planètes comme Lophai, Yondo, ou Xiccarph. Les continents terrestres décrits par l'auteur peuvent être qualifiés de «mondes perdus», dans la mesure où ils semblent situés, selon une expression empruntée au titre de l'un de ses recueils, «en dehors du temps et de l'espace», et où ils sont irrémédiablement voués à la destruction. C'est à l'étude de ces mondes perdus que la présente étude est consacrée. Jean Marigny, professeur émérite de l'Université Stendhal à Grenoble, où il enseignait la littérature anglaise et américaine, est maintenant connu du public grâce à ses travaux sur le vampire.
Deux illustations inédites de Clark Ashton Smith.

ISBN-10 2-908254-44-1.
ISBN-13 978-2-908254-44-0.

14 x 20 cm. 28 p.

[1ère éd.] [2e éd.]

Connu tardivement en France, puisque les premières traductions de ses oeuvres datent de la fin des années 1960, Clark Ashton Smith (1893-1961), correspondant et ami de Lovecraft et de Robert E. Howard, est l'un des pionniers de la fantasy aux États-Unis. Ses nouvelles s'organisent pour la plupart en cycles et elles ont pour théâtre des contrées imaginaires qui peuvent être soit des continents disparus appartenant au patrimoine imaginaire de l'humanité comme l'Atlantide, l'Hyperborée, ou la Lémurie, soit des contrées qu'il a totalement imaginées comme Averoigne, cette étrange province qu'il situe au coeur de la France médiévale et dont il a calqué le nom sur celui de la province d'Auvergne, soit un continent du futur comme Zothique, soit encore de lointaines planètes comme Lophai, Yondo, ou Xiccarph. Les continents terrestres décrits par l'auteur peuvent être qualifiés de «mondes perdus», dans la mesure où ils semblent situés, selon une expression empruntée au titre de l'un de ses recueils, «en dehors du temps et de l'espace», et où ils sont irrémédiablement voués à la destruction. C'est à l'étude de ces mondes perdus que la présente étude est consacrée.
 
Jean Marigny, professeur émérite de l'Université Stendhal à Grenoble, où il enseignait la littérature anglaise et américaine, est maintenant connu du public grâce à ses travaux sur le vampire: Le Vampire dans la littérature anglo-saxonne (Didier-Érudition, 1985), Sang pour sang : le réveil des vampires (Découvertes/Gallimard, 1993), Le Vampire dans la littérature du XXe s. (Honoré Champion, 2003). Il est le fondateur du GERF (Groupe d'Études et de Recherches sur le Fantastique) qu'il a dirigé pendant de nombreuses années à l'Université Stendhal, et il est membre de la branche canadienne de la Transylvanian Society of Dracula. Il a également traduit et présenté pour la première fois en langue française un des classiques de la littérature vampirique outre-Atlantique, le roman de l'écrivain américain d'origine allemande George Sylvester Viereck: La Maison du Vampire (La Clef d'Argent, 2003).

Les Mondes perdus de Clark Ashton Smith est illustré de deux dessins inédits de Clark Ashton Smith:
Prêtresse atlantéenne (Atlantean Priestess)
Clark Ashton Smith, sans date. Taille réelle: 14,3 cm x 21,5 cm.
Collection personnelle Jean-Louis Sarro.
Entité bleue (Blue Entity)
Clark Ashton Smith, sans date. Taille réelle: 12,2 cm x 13,8 cm.
Collection personnelle Jean-Louis Sarro.
Ils l'ont lu >>
  • «Sous la plume d'un connaisseur réputé du genre, un court fascicule sur les mondes magiques d'un des pionniers de la fantasy aux États-Unis, qui a beaucoup influencé Jack Vance et Gene Wolfe.» [Solaris].
  • «Remercions [...] Jean Marigny et la Clef d'Argent, ardent promoteur de l'oeuvre de l'auteur, de nous livrer ce petit mais précieux fascicule.» [Bruno Para, Noosfere].
  • «Ce panorama érudit aboutit à la conclusion que tous ces mondes décrits par Clark Ashton Smith, les anciens (perdus), les nouveaux (que nous sommes en train de façonner) relèvent de la nostalgie d'un Âge d'Or, de ce Paradis Perdu si cher à Milton et, en fait, à tous les hommes!.» [Serge Perraud, Présences d'Esprits].
  • ^
    PayPal Achetez nos livres sur ce site grâce à notre panier d'achat PayPal (paiement en ligne sécurisé).

    Abonnez-nous à notre infolettre | Suivez-nous sur | Esperanto | English | Castellano | © 2017 La Clef d'Argent