Accueil | Plan du site | Catalogue | FAQ | Recherche | Bloc-notes | Infolettre | Contact | Points de vente | Objets dérivés | Appels à textes

Le sang des femmes - Patrice Dupuis
[recto] [verso]
Trouver ce livre en librairie.
Le sang des femmes, recueil de nouvelles de Patrice Dupuis.
9 Euros.

«Les lois patriarcales ont mis le corps des femmes sous tutelle, mais cela ne suffisait pas! Pour prévenir toute velléité d'émancipation, il fallait instiller dans l'esprit des filles, des soeurs et des épouses qu'elles étaient des êtres subalternes et qu'elles n'avaient qu'un seul devoir: l'obéissance et la soumission à la volonté masculine. Puisque les femmes sont par nature des êtres sans cervelle, l'homme prétend savoir bien mieux qu'elles ce qui sied à leur condition; lui seul possède la faculté de distinguer entre ce qui est bon pour elles et tout ce qui est infamant!»

Quel point commun peut-il y avoir entre des jumelles atypiques, une bibliothécaire aux allures androgynes et deux abbesses disparues il y a plus d'un demi-millénaire? Apparemment rien. Sinon un lieu qui les unit. Et le fait qu'elles soient femmes, bien sûr...
À travers ces histoires de femmes, l'auteur évoque notamment la condition féminine, et en filigrane, la place faite aux femmes dans la société: c'est au prix du sang qu'elles ont pu conquérir une liberté toute relative.


Lire les premières pages du recueil.

Table :
Prologue, p.11
La serrure à secret, p.15
La Lazaret, p.41
Une pause dans l’éternité, p.87
Épilogue, p.99

Patrice Dupuis a publié à La Clef d'Argent: Dans le désert et sous la lune, Le guetteur de sémaphore, Murmure de Soupirail, Le voyage des enfants perdus et Le sang des femmes.

«Trois nouvelles (additionnées d'un prologue et d'un épilogue), dont la dernière, la plus courte (hors épilogue), est, à mes yeux, celle qui mérite le plus le détour. On y retrouve en effet toute la fluidité de son style. Toute l'aisance narrative de l'auteur. Mais aussi, certaines de ses obsessions. Car comment qualifier autrement ces incessants retours au mal, à la condition féminine sacrifiée, bafouée, malmenée? À l'amour torturé quand il n'est pas, purement et simplement, impossible?» Jean-Pierre Favard, Le Monde de Matéo.
«Si les nouvelles de Patrice Dupuis sont marquées par un imaginaire médiéval et claustral, elles nous parlent surtout de notre présent et de notre avenir.» Fabienne Leloup, Symboles et analogies.
«Patrice Dupuis est une voix, ou une plume, singulière dans le domaine du conte, et qui justifie pleinement l'ancienne acception du roman dit noir et qui aujourd'hui est nommé gothique. Et la Femme qu'il érige en héroïne n'est pas la poupée souvent encensée, la femme naïve ou ingénue ou au contraire la femme fatale se jouant de l'homme. C'est la Femme meurtrie...» Paul Maugendre.
«
Le sang des femmes n'offre pas une vision classique du fantastique, et il peut surprendre l'amateur blasé qui croit avoir tout lu, tout vu.  Dans les domaines de l'étrange, rien n'est jamais plus faux qu'une certitude...» Patryck Ficini, Sueurs Froides.

Couverture: peinture de l'auteur.

ISBN 9979-10-90662-40-7.
Collection KholekTh n°34. ISSN 1962-6142.
11 x 17,5 cm. 108 p.
Imprimé sur bouffant blanc. Couverture couleur pelliculée mat.

^
Le saviez-vous? Notre t-shirt est disponible sur la page des Objets dérivés.

Abonnez-nous à notre infolettre | Suivez-nous sur | Esperanto | English | Castellano | © 2017 La Clef d'Argent