Accueil | Plan du site | Catalogue | FAQ | Recherche | Bloc-notes | Infolettre | Contact | Points de vente | Objets dérivés | Appels à textes

Le jardin des delices - Eric Cerle
[recto] [verso]

Trouver ce livre en librairie.
Le jardin des délices, roman d'Éric Cerle.
10 Euros.

«Tu ne le savais peut-être pas, mais moi, j'étais déjà là, à l'H.P., à croupir d'ennui dans les flaques des seringues, à gémir dans les éviers, à me répandre dans le clapotis de leur va-et-vient sans consistance, à épier lors de ta première visite, la portée sans envergure de tes moindres gestes. C'est vrai... les grillages de haute sécurité derrière lesquels gémissait la cohorte décervelée des lobotomisés, assis comme des chênes foudroyés sur leurs chaises, les catatoniques, le corps noueux comme un cep à se pisser dessus pour mieux mouiller le lent pourrissement de leur chair immobile, et les vieillards, ah, les vieillards décharnés et séniles, qui de temps en temps hurlaient des obscénités sans ravissement!...»

Le jardin des délices relève du fantastique, mais nombre des figures étranges qu'il anime, sont également d'une parenté gémellaire avec celles de Jérôme Bosch. Un récit délétère mais néanmoins poétique à la rencontre des souvenirs obsessionnels de Marc, qui le font divaguer à travers les vieux quartiers d'Annecy; lieux historiquement identifiables, bien que métamorphosés par l'inquiétante étrangeté qui en pervertit et déstructure les repères. L'imaginaire rejoindra le réel, lorsque le magicien -- en référence à celui du panneau central de La tentation de saint Antoine de Lisbonne de Jérôme Bosch -- livrera son secret.

Lire les premières pages du roman.

Ni à la mode, ni soumise au hit-parade de la société marchande, encore moins livrée au divertissement pascalien, la littérature pour Éric Cerle, qui a retenu la leçon esthétique d'Henri Maldiney, se doit -- pour l'essentiel -- à un engagement destinal de l'existence.

Presse :
«L'hommage rendu à Jérôme Bosch, dans le titre, l'illustration, mais surtout l'esprit de l'écriture, est immense de justesse et d'adéquation. C'est une lecture... à part.» Question SFFF.
«Le jardin des délices n'est pas une chose simple, mais ce qui est évident c'est que sa poésie est formidablement belle et au final très proche de nous. Voici donc à travers le prisme d'un certain fantastique un regard très contemporain sur le monde qui nous entoure.» Le Cimmérien, Psychovision.

«Encore une fois, les éditions La Clef d'Argent et leur directeur Philippe Gindre, en publiant un texte atypique et exigeant, font preuve à la fois d'originalité et d'audace.» Hilaire Alrune, Yozone.
«[L'auteur] se sert de Jérôme Bosch -- qui a inspiré aussi un auteur de polar comme Connely -- pour crier sa révolte contre ce monde barbare, monstrueux où la marchandise règne en maîtresse. Un voyage à la limite de tous les genres, fantastique, poétique, fou… pour prendre conscience de nos réalités et les changer.» L'Université Syndicaliste (SNES) n°699.
«J'ignore si vous avez écrit un roman, mais ce que je sais, c'est que vous avez un style, ce qui est rare et une voix, ce qui est exceptionnel.» Jean Clair, de l'Académie Française.

Illustration de couverture: Le jardin des délices (Jérôme Bosch, 1504, détail). Musée du Prado.

ISBN 978-2-908254-84-6.
Collection FiKhThOn n°2. ISSN 2100-4161.
11 x 17,5 cm. 124 p.
Imprimé sur bouffant blanc. Couverture couleur pelliculée mat.

^
PayPal Achetez nos livres sur ce site grâce à notre panier d'achat PayPal (paiement en ligne sécurisé).

Abonnez-nous à notre infolettre | Suivez-nous sur | Esperanto | English | Castellano | © 2017 La Clef d'Argent