Accueil | Plan du site | Catalogue | FAQ | Recherche | Bloc-notes | Infolettre | Contact | Points de vente | Objets dérivés | Appels à textes

Le Cabinet du Diable - Céline Maltère
[recto] [verso]
Trouver ce livre en librairie.
Le Cabinet du Diable, roman de Céline Maltère.
6 Euros.

Parce qu'une histoire se déroule forcément quelque part, la collection LoKhaLe trouve son inspiration près de chez vous. Dans des lieux que vous connaissez bien. Autour de faits dont vous avez peut-être même entendu parler…

Ainsi, i
I existe à Moulins, dans l'Allier, une maison qui resta figée dans l'oubli durant plus d'un siècle. Un oubli consenti qui préserva des ravages du temps la splendide villa bourgeoise. Cent ans après la mort de son propriétaire, alors qu'approche la date programmée de sa résurrection, la belle endormie reçoit la visite inattendue d'étranges noctambules, irrésistiblement attirés par son mystère. Quoi de commun entre Lisebeth Retamen, la carmélite téméraire, Hubert Lantier, le pirate bibliophile, Suarès, le poète extralucide, et Kariron-san, le Japonais aux membres de fer? Vous le saurez en explorant en leur compagnie l'étonnante demeure de Louis Mantin.

Pour clore ce volume, Maud Leyoudec, conservatrice du patrimoine, revient sur les circonstances qui l'ont amenée à participer à la restauration de la Maison Mantin, aventure historique et patrimoniale remarquable qu'elle évoque pour nous dans un témoignage inédit et passionnant, empreint de poésie.

Parce qu'une histoire se déroule forcément quelque part et que cette fois-ci, ce sera à Moulins et pas ailleurs!

Lire les premières pages du roman.
Introduction, p.7
Le cabinet du Diable, p.13
La Maison Mantin, un héritage révélé, postface de Maud Leyoudec, p.83

Musée Anne-de-Beaujeu & Maison Mantin, p.99
Bibliographie, p.101
À propos de l'illustration de couverture, p.103

Agrégée de lettres classiques, Céline Maltère partage son temps entre son métier de professeur et l’écriture. Son univers onirique et parfois cruel a d’ores et déjà pris corps au sein de plusieurs publications de tailles et de formes variées.

«Céline Maltère met une fantasmagorie en images avec un talent de metteur en scène et un humour décalé post-dadaïste.» Fabienne Leloup, Symboles et Analogies.
«Céline Maltère, qui va faire plaisir à Claude Seignolle, brode autour de la maison Mantin, bric-à-brac que son constructeur, haut-fonctionnaire original légua à la ville de Moulins à condition que la maison et ses collections soient ouvertes au public un siècle après sa disparition. De quoi alimenter les fantasmes...» Éric Dussert, L'Alamblog.
«N'attendez pas une biographie de Louis Mantin à la lecture de ces pages! Tout est trop fantastique, les objets ont une âme, les fantômes respirent… Ou alors, qualifiez ce genre littéraire de réalité augmentée.» Stéphanie Ména, La Montagne.
«Ce court roman fantastique, sobre, charmant, développé comme un conte, de facture classique dans le sens noble du mot, est placé sous le patronage de Lamartine et plus particulièrement de l'avant-dernière phrase du poème Milly ou la terre natale, extrait du recueil Harmonies poétiques et religieuses : Objets inanimé, avez vous donc une âme...» Paul Maugendre, Les lectures de l'Oncle Paul.

«Je me dois de saluer une excellente initiative : la création de cette collection baptisée « LoKhaLe » et qui propose une fiction et un dossier sur une curiosité régionale pouvant être rattachée au genre fantastique…» Noé Gaillard, daily-books.
«Je dois dire que j'aime de plus en plus cette collection et les titres de cette maison d'éditionLa plume ou la vie.
«Cette série de petits volumes atypique et intéressante met en valeur le contexte local de la fiction.» Obsküre Magazine n°28.
«On se rend compte rapidement que le texte romancé a bénéficié d’un travail de recherches minutieux afin de proposer une histoire au plus proche de la réalité.» Daniel Garot, phenixweb.info.
«Le cabinet du diable n’a rien d’horrifique. C’est une ode à la dangereuse liberté qui ne peut s’atteindre que d’une ultime façon pour l’esprit en délire. Pour le fou en devenir. C’est une récompense pour le petit démon qui sommeille en nous.» Poulpy, L'Antre du Poulpe.
«La collection LokHale se révèle une fois de plus attachante par sa volonté même de lier la réalité, inscrite en temps et en lieu, avec le mystère, l'étrange ou même le fantastique, comme ici avec cette histoire de maison hantée vraiment pas comme les autres. Un fantastique suranné, sans doute, mais qui peut surprendre encore aujourd'hui les amoureux d'ambiances rétro et de phrases élégantes et bien construites.» Patryck Ficini, Sueurs Froides.

 ^
Entretien avec Maud Leyoudec, conservatrice à la Maison Mantin. Dans la première partie de cet entretien, elle revient sur la genèse du roman de Céline Maltère, Le Cabinet du Diable.
Attention! Un élément clef de l’intrigue est dévoilé entre 1mn45 et 2mn02. Sauter ce passage ou – mieux ! – lire impérativement le roman avant d’écouter cet entretien dans son intégralité.


 ^
Rejoignez les lecteurs de la collection LoKhaLe sur facebook.

Couverture illustrée par Philippe Gontier et Léo Gontier. Le crâne qui figure en couverture est l'œuvre du sculpteur François-Xavier Huet.

ISBN 979-10-90662-28-5.
Collection LoKhaLe n°3. ISSN 2428-0542.
11 x 17,5 cm. 114 p.
Imprimé sur bouffant blanc. Couverture couleur pelliculée mat.

^
PayPal Achetez nos livres sur ce site grâce à notre panier d'achat PayPal (paiement en ligne sécurisé).

Abonnez-nous à notre infolettre | Suivez-nous sur | Esperanto | English | Castellano | © 2017 La Clef d'Argent