Accueil | Plan du site | Catalogue | FAQ | Recherche | Bloc-notes | Infolettre | Contact | Points de vente | Objets dérivés | Appels à textes

La soixante-cinquième case - Philippe Vidal
[recto] [verso]
Trouver ce livre en librairie.
La soixante-cinquième case, recueil de Philippe Vidal.
12 Euros.

«Nous avons rêvé le monde. Nous l'avons rêvé résistant, mystérieux, visible, omniprésent dans l'espace et ferme dans le temps; mais nous avons laissé dans son architecture de ténus et éternels interstices de déraison pour savoir qu'il est faux.» (Jorge-Luis Borges)

«Quant à moi je dois être là, légèrement avancé, mais un siège masque les jambes et la taille de ma mère, jusqu'à hauteur de son avant-bras. N'étais-je pas un peu plus grand que ça, à quatre ans? J'ai scruté l'obscurité du cliché autour de cette porte, j'ai essayé de voir des cheveux dépasser de ce fauteuil, de m'imaginer derrière, et je ne peux rien conclure. Je peux être là.»

Les dix-sept nouvelles qui composent ce recueil cherchent et explorent, pour les plus fructueuses d'entre elles, ces points de passage entre les rêves et le réel. Elles aiment les impossibles points d'équilibre où l'on ne sait plus vraiment de quel côté on vient ni si on veut encore rebrousser chemin.

Lire la préface de l'auteur.
Table :
Préface p. 5
Rêver le monde p. 10
Infiniment pleurer p. 17
Triptyque
   Visite p. 39
   Épilogue p. 43
   Radio-réveil p. 47
Critique du sixième sens p. 53
La présence de la Garde Nationale
dans les rues est préventive p. 57
Les livres invisibles p. 62

Le jardin qui parle p. 76
Quelques muscles du visage p. 80
Lune vent peut-être p. 84
Histoire d’à côté p. 86
Une nouvelle aventure de Rmrt et de moi p. 91
L’omission p. 95
L’abolition des problèmes p. 96
La fin des combats p. 100
Les enfants p. 105
Départ supposé du rêveur inverse p. 107
La mort de Carlos Velasquez p. 116

Philippe Vidal est né en 1970 et vit à Toulouse. La soixante-cinquième case est le premier recueil publié sous son nom.

«Des parties d'échecs qui brûlent les jours... Mais cela, au seul titre, vous vous en doutiez. Mais il y a dans ce livre une myriade de pépites, d'étincelles... De tentatives, de morceaux arrachés à quelque ailleurs... .», Nicolas Soffray, Yozone.
«Philippe Vidal explore un fantastique feutré, celui que l'on peut ressentir entre sommeil et éveil.», Paul Maugendre, Mystère Jazz.

Couverture illustrée par Sébastien Hayez.

ISBN 978-2-908254-90-7.
Collection KholekTh n°9. ISSN 1962-6142.
11 x 17,5 cm. 132 p.
Imprimé sur bouffant blanc. Couverture couleur pelliculée mat.

^
Le saviez-vous? Tous nos livres sont imprimés en France.

Abonnez-nous à notre infolettre | Suivez-nous sur | Esperanto | English | Castellano | © 2017 La Clef d'Argent