Accueil | Plan du site | Catalogue | FAQ | Recherche | Bloc-notes | Infolettre | Contact | Points de vente | Objets dérivés | Appels à textes


Le guide de l'auteur Ténèbres & Cie
 
Vous trouverez ici les principaux «dogmes» concernant votre participation à la collection Ténèbres & Cie.

La forme: Les volumes de la collection Ténèbres & Cie sont des fascicules brochés au format 10 x 15 cm sous couverture noir et blanc (24 à 48 pages, soit environ 25000 à 50000 caractères) dont l'aspect général et la typographique sont un hommage explicite aux petits pulps à la française comme ont pu en produire notamment les éditions Ferenczy des années 1930 à 1950.

Le fond: le court texte qui suit est repris, à quelques détails près, en introduction de chaque volume de la collection:
«Créé au début du siècle par le Professeur Amable Cherpillaud, l'Institut d'Ethnocosmologie Appliquée de Dole (Jura) a tout d'abord eu pour vocation l'investigation rationnelle des phénomènes paranormaux liés aux diverses représentations cosmologiques humaines (hantises, mythimages, Chipougnes, abstractions mythogénétiques, attracteurs étranges, etc.). Certaines affaires popularisées en leur temps par la presse, comme l'affaire du Chien Électrique de Willsbury Road, celle des possédés de l'Auberge de Jeunesse de Tourneroux, ou encore celle des fossiles modernes des falaises de Great Lochmouth ont été élucidées par les équipes de l'Institut. Depuis quelques années, l'I.E.A a entrepris de diversifier ses champs d'études: quarante-trois missions archéologiques ont été menées à ce jour sous son  patronage, au Mexique, au Tibet ou dans le Jura français. La collection Ténèbres & Cie a pour ambition de vous faire découvrir les enquêtes palpitantes des investigateurs métapsychiques de l'I.E.A!»
Cette brève introduction donne le ton: la collection est destinée à accueillir des textes inspirés plus ou moins librement des auteurs populaires de la fin du XIXe et du début du XXe siècle dans le domaine du Fantastique et du Mystère.

Le décors: Ténèbres & Cie fonctionne toutes proportions gardées comme la série du Poulpe: si l'ambiance vous plaît, libre à vous de reprendre les personnages ou d'en inventer d'autres. Une différence toutefois: Ténèbres & Cie n'a pas vraiment pour ambition de rendre compte de son époque. Au contraire, l'univers dans lequel évoluent les personnages, s'il n'est pas absolument uchronique, est toutefois légèrement décalé par rapport au nôtre. Plus exactement: il demeure difficile à dater avec précision. C'est ce qui nous fait dire que la série peut se définir comme du steampunk à la française: les allusions trop précises qui circonscriraient le récit à une époque trop déterminée sont à éviter, mais rien n'empêche d'évoquer un objet ou une technique pour son côté anecdotique. Par exemple, dans L'Affaire Bellocq il est fait allusion à l'ADN, ce qui exclut a priori la première moitié du siècle, mais en même temps l'Institut Médico-légal tel qu'il est décrit est assez archaïque, même si on y utilise des cartes à puce. Le tout est de rester dans le flou, aux environs du tournant du siècle quant à l'ambiance. Il est également possible de jouer sur le contraste typiquement steampunk entre une technologie assez avancée et des objets à l'esthétique relativement désuète à travers lesquels elle est mise en pratique. Dans les récits de ce type, l'esthétique en question est généralement Art Nouveau (Cf. la préface de l'anthologie de Daniel Riche Futurs antérieurs) tandis que pour Ténèbres & Cie, nous empruntons surtout notre esthétique aux années 30 à fin 50. Pour en avoir une idée plus précise... regardez n'importe quel épisode de la série TV Maigret avec Bruno Crémer!
L'Institut d'Ethnocosmologie Appliquée est souvent le lieu de départ du récit, dans la mesure où les personnages sont fréquemment des enquêteurs missionnés par cette organisation. L'I.E.A est un institut privé qui travaille toutefois en étroite collaboration avec certains organismes officiels. Il a son siège à Dole (Jura). Les locaux qui l'abritent sont constitués d'un vaste ensemble de bâtiments dont l'aspect général évoque celui des instituts scientifiques construits en Europe au début du siècle. Certains bâtiments sont en briques, d'autres en béton armé. Outre les archives, ces bâtiments abritent toutes sortes de laboratoires. On y trouve aussi un salon d'honneur qui évoque les clubs anglais.

Les deux personnages principaux de la série sont Isidore Quincampoix et John Coolter. Le premier est français -- ou du moins francophone -- et le second est d'origine britannique. Le duo pourrait se définir comme un subtil mélange entre d'une part Blake et Mortimer, et d'autre part Bouvard et Pécuchet! Coolter et Quincampoix ne sont jamais décrits avec précision (afin de laisser à chacun le soin de se les représenter à sa guise), c'est là l'un des seuls dogmes formels de la série. On sait toutefois que le duo fonctionne selon le principe éculé mais somme toute efficace du contraste: Quincampoix est plutôt "enveloppé" et de taille moyenne, et Coolter apparaît comme grand et mince. Quincampoix est d'un naturel réservé, tandis que Coolter semble plus impulsif. Quincampoix porte souvent des petites lunettes rondes et toujours la moustache. Coolter affectionne la redingote, parfois jusqu'au monocle.

D'autres influences? Ténèbres & Cie c'est un peu aussi Jules de Grandin, John Silence, Holmes et Watson, Hesselius, Van Helsing, Pretorius, Doc Savage, Caligari, Mabuse, Juve et Ménardier, West et Gordon, Harry Dickson (ou Dick Hérisson), Adèle Blanc-sec...

Vous aurez une idée plus précise de l'univers dans lequel évoluent nos personnages en consultant le site que nous leur consacrons et bien sûr, si ce n'est déjà fait, en lisant les volumes déjà parus!

^
PayPal Achetez nos livres sur ce site grâce à notre panier d'achat PayPal (paiement en ligne sécurisé).

Abonnez-nous à notre infolettre | Suivez-nous sur | Esperanto | English | Castellano | © 2017 La Clef d'Argent