Accueil | Plan du site | Catalogue | FAQ | Recherche | Bloc-notes | Infolettre | Contact | Points de vente | Objets dérivés | Appels à textes

E. Hoffmann Price
Photo © Emil Petaja. Tous droits réservés.
E. Hoffmann Price (1898-1988)

Vétéran de la Première Guerre Mondiale, boxeur et escrimeur accompli, arabophone par passion pour l'Orient et sa littérature, grand amateur de bière, Edgar Hoffman Trooper Price collabora régulièrement en tant que nouvelliste à un grand nombre de magazines populaires américains dont Weird Tales, ce qui lui permit de faire la connaissance de Lovecraft, Clark Ashton Smith et Robert E. Howard (il est d'ailleurs le seul membre de leur groupe épistolaire à avoir rencontré en personne ces trois écrivains). Price croyait fermement en l'astrologie: Lovecraft en était un farouche opposant. Il aurait souhaité pouvoir vivre de sa plume, ambition particulièrement méprisable aux yeux de Lovecraft. Il ne dédaignait pas l'alcool: Lovecraft avait la boisson en horreur. Pourtant, ce baroudeur dans l'âme qui s'invita un jour chez Lovecraft avec une caisse de bière dans la ferme intention de passer une bonne soirée ne fut pas déçu: les deux hommes s'entendirent fort bien (même si Lovecraft ne toucha pas à la bière). Lovecraft avoua même à Price qu'il aurait aimé, lui aussi, parcourir les États-Unis à bord d'une automobile comme le faisait Price à une époque où les trajets sur de longues distances se faisaient plus volontiers en train.

La postérité, mauvaise fille, juge aujourd'hui la production littéraire d'E. Hoffmann Price inégale et lui préfère du bout des lèvres ses mémoires (Book of the Dead: Friends of Yesteryear, Fictioneers & Others, Arkham House 2001, inédit en français) où il évoque longuement ses rencontres avec les figures marquantes de la littérature d'imagination américaine du XXe siècle.

Les amateurs de Lovecraft se souviennent plus particulièrement d'E. Hoffmann Price  pour son court récit Le Seigneur de l'Illusion. Enthousiasmé par la nouvelle de Lovecraft «La Clef d'Argent» , parue en janvier 1929 dans Weird Tales, Price avait en effet décidé d'écrire une suite à ce récit et de soumettre son texte à Lovecraft, à la fin de l'année 1932. Lovecraft le lut avec attention et entreprit de le remanier de façon assez radicale tout en conservant ce qui, selon lui, pouvait en faire l'intérêt ou l'originalité. On trouve ainsi dans la version définitive certaines préoccupations spirituelles assez éloignées de celles de Lovecraft. Cette collaboration plutôt inhabituelle donnera finalement naissance au texte que nous connaissons sous le titre de «À travers les portes de la Clef d'Argent», récit qui devait clore le cycle de Randolph Carter et des Contrées des Rêves (paru en juillet 1934 dans Weird Tales). Nous avons traduit et édité le texte original d'E. Hoffmann Price, Le Seigneur de l'Illusion , dont le manuscrit était demeuré enfoui dans les papiers de Lovecraft jusqu'à sa première publication aux États-Unis en 1982. Établi et présenté par S.T. Joshi, spécialiste américain de Lovecraft, Le Seigneur de l'Illusion paraît ainsi pour la première fois accompagné des annotations de Lovecraft. Un document riche d'enseignements pour les passionnés de Lovecraft.

Philippe Gindre
D'E. Hoffmann Price, La Clef d'Argent a publié:

Le Seigneur de l'Illusion

Bibliographie française indicative:
 
  • «À travers les portes de la clé d'argent» (1933). En collaboration avec H.P. Lovecraft.
  • dans Démons et merveilles, recueil de nouvelles de H.P. Lovecraft. Paris: Les Deux-rives, 1955. Trad. Bernard Noël. Rééd. La Bibliothèque mondial 1960; réed. 10/18, 1962-2002; réed. OPTA, 1976. E. Hoffman Price non crédité.
    dans Lovecraft, vol. 3. Paris: Robert Laffont, coll. Bouquins, 1992. Trad. Bernard Noël. E. Hoffman Price crédité.
    Titre original: «Through the Gates of the Silver Key». Première parution: in Weird Tales vol.24 n°1, juillet 1934.
     
  • «Évocation de Clark Ashton Smith» (1964).
  • dans Morthylla, recueil de nouvelles de Clark Ashton Smith. Paris: NéO, 1989. Trad. Yves Le Brun.
    Titre original: «Clark Ashton Smith: A Memoir». Première parution: dans Tales of Science and Sorcery, Clark Ashton Smith. Sauk City, WI: Arkham House, 1964.
     
  • «L'Homme qu'était Lovecraft» (1949).
  • dans Lovecraft, vol. 2. Paris: Robert Laffont, coll. Bouquins, 1991. Trad. Jocelyne de Pass.
    Titre original: «The Man Who Was Lovecraft». Première parution: dans Something About Cats and Other Pieces, H.P. Lovecraft. Sauk City, WI: Arkham House, 1949.
     
  • «Le Présent du Rajah» (1925).
  • dans Les meilleurs récits de "Weird Tales", vol. 1, anthologie de Jacques Sadoul. Paris: J'ai Lu, 1975. Trad. France-Marie Watkins.
    dans Les meilleurs récits de "Weird Tales", anthologie de Jacques Sadoul. Paris: J'ai Lu, 1989.  Trad. France-Marie Watkins.
    Titre original: «The Rajah's Gift». Première parution: dans Weird Tales vol.5 n°1, janvier 1925.
     
  • «Le Seigneur de l'Illusion» (1932).
  • dans Le Cri Mécanique n°2 bis, hors-série. Dole: La Clef d'Argent, janvier 1988. Trad. Philippe Gindre.
    dans Le Seigneur de l'Illusion. Dole: La Clef d'Argent, 2000. Trad. Philippe Gindre.
    dans Le Seigneur de l'Illusion. Dole: La Clef d'Argent, 2007. Trad. Philippe Gindre.
    Titre original: «The Lord of Illusion». Première parution: dans Ashes and Others by H.P. Lovecraft & divers hands, anthologie de Robert M. Price (sans lien de parenté avec l'auteur). Bloomfield, NJ: Miskatonic University Press, 1982.
    ^
    Le saviez-vous? Vous pouvez commander tous nos titres disponibles sur notre page Catalogue.

    Abonnez-nous à notre infolettre | Suivez-nous sur | Esperanto | English | Castellano | © 2017 La Clef d'Argent