Accueil | Plan du site | Catalogue | FAQ | Recherche | Bloc-notes | Infolettre | Contact | Points de vente | Objets dérivés | Appels à textes

Eric Dussert Éric Dussert (né en 1967)

Faute d'avoir circonvoluté sept fois comme on le leur recommande pourtant régulièrement, les mauvaises langues diront sans doute d'Éric Dussert qu'il est le trublion de la petite et moyenne édition, le vilain petit canard de la critique littéraire ou encore, à ses heures, la providence des amateurs de vieilleries littéraires insolites. Il n'est rien de tout cela et bien plus encore, comme on peut s'en rendre compte pour peu qu'on s'en donne le peine.

Éric Dussert s'attache, c'est vrai, depuis des années, à remettre en scène des auteurs oubliés. On se souvient de la collection L'Alambic chez L'Esprit des Péninsules (collection ressuscitée depuis chez L'Arbre Vengeur, voir plus loin), où il réédita notamment naguère la formidable et imparable Vengeance du portrait ovale de Gabriel de Lautrec ou le touchant Mon caméléon de Francis de Miomandre. Au Serpent à Plume, à peu près à la même époque, il «relançait» le grand Théo Varlet. Oeuvrant ensuite chez Phébus, Éric Dussert nous avait aussi «retrouvé» Le Singe, l'Idiot et Autres Gens, recueil de nouvelles fantastiques et insolites de l'américain W.C. Morrow, chez qui Jarry décelait «le génie narratif de Kipling et le sens de l'horreur d'Edgar Poe.» Depuis, il récidive régulièrement sur le même registre chez L'Arbre vengeur, où on lui doit de lire Marc Stéphane, Louis-Timagène Houat ou Régis Messac. À La Table Ronde, en 2013, il a même fait paraître Une forêt cachée, intégrale magistrale de 20 ans de notules érudites parues dans la revue Le Matricule des Anges (et pour certaines dans notre Codex Atlanticus). C'est que Éric Dussert a acquis au contact des auteurs trop tôt disparus de la scène littéraire deux certitudes: d'une part, beaucoup de ces gens-là ont encore des choses à nous dire; d'autre part, il faut les y aider un peu, morts qu'ils sont, pour la plupart. Car, et c'est là le coeur du problème, contrairement à une croyance bien établie et confinant au néo-darwinisme littéraire sauvage, l'oubli frappe sans discernement et n'est pas gage de médiocrité, tant s'en faut (les quelques noms lâchés plus haut en témoignent assez). On oublie ainsi des gens très bien. Très vite. Très souvent. C'est contre cet oubli que lutte sans relâche Éric Dussert et nous l'en remercions chaque jour quand bien même ne ferait-il que cela.
Mais il ne fait pas que cela. On se souvient aussi de la fameuse feuille verte qu'il faisait paraître il y a quelques années, elle aussi baptisée L'Alambic, réjouissante gazette «atypique, nécessaire et gratuite, destinée aux curieux amateurs de littérature», qu'on pouvait recevoir chez soi, contre quelques timbres (et encore), et qui signalait à notre attention toutes sortes de pépites littéraires, mais aussi une foule de lâchetés ou d'incohérences éditoriales, d'incompréhensibles lacunes papetières dont est affligé aujourd'hui plus que jamais le paysage littéraire francophone. Cette feuille, désormais virtuelle, est devenue un blog littéraire épatant: L'Alamblog. Le Préfet maritime y fustige le fâcheux dans la grande tradition du pamphlet, tradition qu'il pratique aussi sous forme d'un vrai livre en papier, témoin le roboratif Comme des enfants, l'âge pédophile du capitalisme, paru chez Anabet en 2006.

Pour tout savoir et plus encore sur les activités passées, présentes et à venir d'Éric Dussert, sur cette Mauvaise fille qu'est la littérature, sur les premiers haïkus français, sur la Diarrhée au Mexique de Bienvenu Merino, sur SchrummSchrumm et sur bien d'autres choses encore, l'internaute dirigera sans plus tarder son navigateur cybernétique vers l'Alamblog en cliquant sur la bannière ci-dessous:

D'Éric Dussert, La Clef d'Argent a publié de nombreuses notules dans l'anthologie fantastique périodique Le Codex Atlanticus.
On peut lire en lire certaines sur ce site:

  • Charles Asselineau (1820-1874)
  • Charles de Coynart (1863-1941)
  • Henri Hertz (1875-1966)
  • René Jolivet (1898-1975)
  • Gabriel de Lautrec (1867-1938)
  • Charles Rabou (1803-1871)
  • Théo Varlet (1878-1936)

  • ^
    Le saviez-vous? Pour être tenu au courant de notre actualité, il vous suffit de vous inscrire à notre Infolettre.

    Abonnez-nous à notre infolettre | Suivez-nous sur | Esperanto | English | Castellano | © 2017 La Clef d'Argent