Accueil | Plan du site | Catalogue | FAQ | Recherche | Bloc-notes | Infolettre | Contact | Points de vente | Objets dérivés | Appels à textes


Le Bloc-notes
 
Cette page contient les articles de notre Bloc-notes pour l'année 2005.
Bloc-notes de l'année: 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017.

Curiosité. [mardi 4 octobre 2005]

Dans Michel Houellebecq ou la provocation permanente, biographie de Michel Houellebecq par Jean-François Patricola (Éditions de l'Écriture, 2005), il est notamment question du premier livre publié par Michel Houellebecq, H.P. Lovecraft, contre le monde, contre la vie (première édition: Le Rocher, 1991). À la page 125 de sa biographie, Jean-François Patricola écrit à propos de l'intérêt de Michel Houellebecq pour Lovecraft:

Houellebecq a fait sien Lovecraft; pas uniquement au moyen d'une citation repoussoir, mais aussi avec les commentaires à l'attention de ceux qui seraient malveillants à l'égard de l'écrivain américain ou ne le comprendraient pas. Il en est devenu le garde du corps; et surtout de l'esprit. L'un des personnages des Particules élémentaires, Schnäbele (surnommé le serpent, page 55), n'est-il pas une allusion en forme de coup de griffe à William Schnabel, universitaire grenoblois qui a dirigé le GERF (Groupe d'études et de recherches sur le fantastique), auteur de deux ouvrages dédiés à Lovecraft dont l'un est intitulé: Lovecraft histoire d'un gentleman raciste(1)? Cette hypothèse émerge en regard des clins d'oeil et des escamotages réalisés par l'évocation d'autres noms dans les écrits de Michel Houellebecq.

(1) William Schnabel, Lovecraft: histoire d'un gentleman raciste, Clef d'Argent, 2003.

Renseignement pris auprès du principal intéressé, William Schnabel affirme qu'il n'a jamais rencontré Michel Houellebecq.
Par ailleurs, les deux essais que William Schnabel a publiés à La Clef d'Argent n'étaient pas parus au moment de la publication des Particules Elémentaires. Mais il est vrai qu'il a publié des articles sur Lovecraft dès 1994, et soutenu en 1995 à l'Université de Toulouse II une thèse de doctorat intitulée: Les Monstres familiers de H.P. Lovecraft : une analyse des images tératologiques dans la vie et l'oeuvre de H.P. Lovecraft.
Un correspondant nous suggère une autre explication: schnäbele signifiant «becquetée» en allemand, il est possible d'y voir de la part de Houellebecq/Où est-le bec une autodérision un brin érudite...
^
PayPal Achetez nos livres sur ce site grâce à notre panier d'achat PayPal (paiement en ligne sécurisé).

Abonnez-nous à notre infolettre | Suivez-nous sur | Esperanto | English | Castellano | © 2017 La Clef d'Argent